Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Président du Conseil exécutif de Corse


Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Président du Conseil exécutif de Corse


   
L'Etat du Wyoming aux Etats-Unis est le plus retiré, le moins peuplé, sans doute doté de splendides paysages mais tout de même, ce que l'on appellerait en français : « le trou par excellence » !
C'est pourtant au fin fond de ce trou que se réunissent chaque année les dirigeants de la Fed, c'est-à-dire de la Banque centrale américaine, qui plus est dans un lieu particulièrement bien nommé puisqu'il s'appelle « Jackson Hole », c'est-à-dire littéralement : « le trou Jackson »...
Puisque nous nous trouvons déjà largement enfoncés dans les abîmes de la crise et pourtant encore au bord du gouffre, le choix de ce lieu particulièrement profond est symbolique des circonstances !
A moins que les banquiers centraux américains, enfin conscients des conséquences tragiques des années folles de mise en oeuvre d'une doctrine que l'on appelle le « bernankisme », veuillent symboliquement se cacher au fond d'un trou pour échapper à la vindicte de leurs concitoyens.
Le « bernankisme » est une sorte d'équivalent économique du mouvement perpétuel ou de la multiplication des pains. En substance, le principe est simple : quand il n'y en a plus, il suffit d'imposer les mains (abaisser les taux d'intérêt et/ou prêter aux banques des monceau d'argent que l'on crée à cette occasion) et les liquidités de l'économie seront à nouveau tout aussi abondantes que les poissons et les petits pains que Jésus Christ avait multiplié pour nourrir la foule de ses fidèles assemblés.
Nous pouvons néanmoins toujours espérer qu'une avalanche, un torrent de boue, un cataclysme bien naturel ensevelisse les banquiers centraux américains dans le « trou Jackson » du Wyoming mais c'est malheureusement peu probable. Ils retourneront bientôt dans leurs sièges respectifs dans lesquels, magnifiquement payés et hébergés, protégés des malheurs du monde par des agents de sécurité armés jusqu'aux dents, ils sont à l'abri des malheurs et des fureurs du monde...
Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 31/08/2010

Porajmos

31/08/2010
Les lecteurs de ce blog ne connaissent peut-être pas cette expression qui signifie littéralement : « dévorer » en Romani pas plus peut-être qu'ils ne savent que le mot « Romani » signifie tout simplement « humain » ou « humanité ».
Je suis surpris et choqué de ce que l'on évoque, à propos des expulsions de Roms originaires de Roumanie en France, les évènements de la Seconde Guerre mondiale et, en particulier la Shoah, sans même rappeler que l'extermination des Tsiganes d'Europe par les nazis a constitué une entreprise génocidaire et qu'elle a abouti à l'extermination de l'ordre du quart à la moitié de la population tsigane d'Europe, soit plus de 200 000 victimes.
En France, on estime à 14 000 le nombre de Tsiganes exterminés par les nazis sur une population de l'ordre de 40 000 personnes avant-guerre.
Tous ceux qui, bien à tort, font des parallèles entre une politique d'expulsion, s'inscrivant dans le cadre de la loi et s'effectuant sous le contrôle des tribunaux et les génocides nazis devraient au moins rappeler le « Porajmos » des Tsiganes.
Par ailleurs, les responsables politiques qui instrumentalisent, d'un côté ou de l'autre, ce qui se passe en ce moment s'agissant des populations Roms originaires de Roumanie en France devraient au moins avoir la décence de se souvenir de la tragédie qui a frappé ces populations durant la Seconde Guerre mondiale avant même de mettre en oeuvre des politiques ou de stigmatiser des communautés même s'il y a des réalités qu'il ne faut pas occulter, qu'il s'agisse de délinquance ou plus généralement de problèmes d'intégration.
Au bal des hypocrites, les champions de la valse triste dans cette affaire sont parfois les maires qui demandent à la justice l'expulsion de Roms qui occupent des terrains communaux et qui tiennent ensuite des discours sur la solidarité et l'hospitalité.
Il y a un problème des Tsiganes originaires de Roumanie et de Bulgarie en Europe. Ces problèmes doivent faire l'objet de politiques fortes et solidaires de long terme dans ces pays et il faut trouver les voies et moyens de permettre à ces communautés de vivre en harmonie avec les autres populations européennes sans pour autant mettre en cause leur identité, non seulement aussi légitime qu'une autre mais peut-être plus encore légitime puisqu'elle a été confrontée au génocide.
Quant aux nazis, ils ont démontré dans l'exercice du « Porajmos », comme dans celui de la Shoah, non seulement leur monstruosité mais encore leur insoutenable ignorance.
Ils ont en effet massacré les Tsiganes au nom de la « pureté de la race aryenne ». Or, les Tsiganes sont originaires du nord de l'Inde, parlent des dialectes issus du sanskrit et sont des descendants des populations « aryennes », c'est-à-dire indo-européenne du nord de l'Inde, à travers une quarantaine de générations...
Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 31/08/2010

Castel Gandolfo

25/08/2010
Le pape s'est ému des mesures prises par la France et par l'Italie à l'encontre des Roms en situation irrégulière.
Sans doute le Saint-Père voudra-t-il traduire son émotion dans une expression plus concrète par une de ces bonnes actions symboliques dont l'Eglise a le secret...
Il pourrait par exemple ouvrir les sublimes jardins de la villa pontificale de Castel Gandolfo – laquelle bénéficie d'un privilège d'exterritorialité – aux Roms d'Italie menacés d'expulsion par le gouvernement Berlusconi.
Il pourrait même donner accès aux jeunes Roms à la superbe piscine que son prédécesseur avait fait installer à grand frais dans le palais d'été des papes !
Commentaires (5) | Rédigé par Paul Giacobbi le 25/08/2010
En tant que membre de la commission d'enquête parlementaire sur la spéculation financière, je m'efforcerai de contribuer à des investigations poussées et à des propositions sophistiquées.
Mais je voudrais d'emblée formuler trois propositions simples qui vont de soi, qui ont été déjà envisagées des deux côtés de l'Atlantique mais qui peinent à être mises en oeuvre tant sont puissants les lobbies des spéculateurs et le fondamentalisme libéral.
Il faut immédiatement interdire les interventions sur les marchés qui sont opérées directement par des logiciels de spéculation, qui s'effectuent à la nanoseconde, ne peuvent faire l'objet d'aucun contrôle et ne correspondent à aucune logique et à aucun intérêt pour le bon fonctionnement d'une économie de marché. On pourrait résumer la proposition facilement en anglais : « Ban the quants ! ».
En second lieu, il est impératif d'interdire les opérations sous quelques formes qu'elles soient dans lesquelles l'acheteur potentiel ne dispose pas au moment où il s'engage à acheter du financement de son achat.
En troisième lieu, interdire l'utilisation des dépôts bancaires pour des opérations spéculatives. Les particuliers et les entreprises mettent leur argent sur un compte en banque pour qu'il soit en sécurité, pas pour qu'il soit utilisé à jouer dans un casino financier ! Par ailleurs, l'utilisation des dépôts bancaires sur les marchés spéculatifs est d'autant plus choquante qu'en cas de malheur, c'est-à-dire de pertes susceptibles de mettre en danger la banque, c'est l'Etat ou la banque centrale qui doivent couvrir la perte.
Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 24/08/2010
Cette phrase est extraite d'un site californien spécialisé dans l'innovation technologique et a été publiée le 12 août 2010.
Elle fait référence à un certain nombres de start ups implantées en Corse, créées et animées par des insulaires, qui connaissent une croissance remarquable, qui disposent déjà de très prestigieuses références et dont j'apprécie tout particulièrement les services puisque j'en suis le client depuis 2003 pour la conception et la maintenance de mes sites.
Ces outils technologiques sont utiles au développement de la langue corse et je recommande tout particulièrement l'application pour smartphone « Parlu corsu », téléchargeable gratuitement à partir du lien suivant :
http://itunes.apple.com/fr/app/parlu-corsu/id375978800?mt=8
Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 24/08/2010
1 2
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Toutes les archives