communiqué du 21 octobre 2004

Les enjeux de l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne



Voici les extraits de l'intervention de Paul Giacobbi, à l'Assemblée nationale, lors du débat sur LA CANDIDATURE DE LA TURQUIE À L'UNION EUROPÉENNE, le jeudi 14 octobre.


"La « question turque » - celle des rapports entre la Turquie et l'Europe - se pose depuis deux siècles.

La question n'est pas de savoir si la Turquie est européenne ou non, et il faut se méfier des contresens sur l'histoire des civilisations.

En réalité, dans cette affaire, les conditions les plus importantes ne sont pas celles que la Turquie devra respecter mais bien plutôt celles que l'Union devrait s'imposer pour rendre utile et constructive l'adhésion de la Turquie.

Car une telle extension n'est possible que si l'Europe est déjà une puissance politique dotée des moyens budgétaires suffisants pour absorber le coût de ses élargissements successifs et d'un cadre social et fiscal harmonisé et solide.

Le fait est qu'il n'est pas possible, aujourd'hui, d'assigner à la Turquie un rôle et une place adaptés. Chacun comprend que l'on ne peut proposer à un peuple qui attend l'adhésion depuis quarante années un strapontin aux marches de l'Europe et que c'est bien d'une adhésion pleine et entière qu'il s'agit aujourd'hui. Les Français ont bien compris que le débat sur la Turquie, c'est le débat sur l'Europe elle-même".

Dimanche 24 Octobre 2004

Les dernières revues de presse

Le Député du Jour - 03/04/2009

Diplomatie moribonde - 12/09/2007