Unanimité du Sénat pour la parité intégrale à l'assemblée de corse




PARIS, 13 nov (AFP) - Les sénateurs ont approuvé jeudi, à l'unanimité,
le projet de loi de Nicolas Sarkozy sur la parité homme-femme à l'assemblée
de Corse, un texte qualifié par le ministre de l'Intérieur de "révolution culturelle pacifique" pour l'île de beauté.
Le Sénat, qui a la primeur sur ce texte, a adopté en première lecture
l'article unique du projet stipulant que chaque liste en lice pour
l'élection des membres de l'assemblée de Corse sera composée "alternativement d'un candidat de chaque sexe".
"Il n'est que temps que les femmes se fassent entendre (...) Les femmes
corses, dont le rôle familial et social a toujours été puissant et
respecté, sont aussi passionnément attachées à leur île et à leur identité que les hommes, mais elles comprennent spontanément que la défense de cette identité passe par la construction et le partage", a souligné M. Sarkozy.
Selon le rapporteur Michel Dreyfus-Schmidt (PS), la loi du 11 avril
2003 relative à l'élection des conseillers régionaux, des représentants au
Parlement européen et à l'aide publique aux partis politiques, tout en modifiant certaines modalités de l'élection de l'assemblée de Corse,
n'avait pas stipulé cette extension de la parité.
Le principe de la parité était prévu par le projet de collectivité
unique pour la Corse soumis à référendum le 6 juillet. Mais en refusant la fusion de la collectivité territoriale de Corse et des deux conseils généraux, les électeurs de l'île avaient également rejeté cette modification du mode du scrutin.
L'assemblée de Corse compte actuellement 7 femmes sur 51 membres.

Jeudi 13 Novembre 2003

Les dernières revues de presse

Le Député du Jour - 03/04/2009

Diplomatie moribonde - 12/09/2007