Témoins, rétractations

Question publiée au JO le 15/06/2004
Ministère : Justice



M. Paul Giacobbi appelle l'attention de M. le garde des sceaux, ministre de la justice, sur les instructions générales données à un parquet, s'agissant du comportement des témoins lors d'un procès criminel. Il lui demande s'il est admis, comme lors d'un récent procès, que des témoins ne se présentent pas et invoquent tous des raisons médicales concomitantes à l'appui de cette non-présentation. Il souhaiterait également être éclairé sur la conduite à suivre par le parquet lorsque, bien avant l'audience, il est de notoriété publique que les témoins risquent fort de ne pas se présenter, de se rétracter, voire d'être frappés d'une amnésie collective.

Réponse du Ministre publiée le 21/12/2004

Le garde des sceaux, ministre de la justice, a l'honneur de faire savoir à l'honorable parlementaire que des dispositions légales prévoient la comparution forcée du témoin devant la cour d'assises. Ces dispositions sont laissées à l'appréciation souveraine de la juridiction qui, à partir des faits de l'espèce et en considération de l'efficacité recherchée, fait ou non application de l'article 326 du code de procédure pénale.

Mardi 6 Juillet 2004

Les dernières revues de presse

Budget 2005 - 10/11/2004

Budget 2005 - 10/11/2004

Budget 2005 - 25/10/2004

Budget 2005 - 25/10/2004

Infirmiers scolaires - 17/12/2004

Dette de l'Irak - 17/12/2004

Vote électronique - 06/07/2004

CAPEPS-Postes offerts - 22/04/2004