Les grands dossiers défendus par le député en 2005



La TVA à taux réduit

Paul Giacobbi a plaidé auprès du gouvernement pour la reconduction et pérénisation des dispositifs applicables aux secteurs de la construction et des aides à domicile.
La TVA à 5,5% dans la restauration, elle, se fait attendre.
Elle permettrait de remédier à la distorsion de concurrence entre restauration rapide et restauration traditionnelle.
C'est le bon sens et l'équité.
Les professionnels de l'île, déjà très touchée par la baisse de l'activité touristique, attendent l'instauration de cette mesure promise depuis 2002 par le gouvernement.

Tchernobyl : reconnaître le lien de causalité

Paul Giacobbi et Christine Taubira, députée de Guyane, ont soumis au groupe PS de l'Assemblée nationale une proposition de loi visant à faciliter l'indemnisation des populations s'estimant victimes d'accidents ou d'essais nucléaires tels Tchernobyl ou les tirs de l'armée en Polynésie française.


La Poste en danger

Paul Giacobbi a participé activement, en janvier 2005, à l'examen du projet de loi sur La Poste à l'Assemblée nationale.
Après les lois ouvrant les privatisations de France Telecom, EDF et GDF, c'est probablement un des derniers textes de la législature visant le Service Public auquel les français sont très attachés.
Il a déposé un amendement visant à maintenir la présence de La Poste en milieu rural.

Plan de relance agricole

Le député a appelé l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur le plan de relance agricole établi et signé conjointement par l'État et la collectivité territoriale de Corse le 26 juillet 2004. Ce plan avait pour objectif de créer les conditions d'un investissement accru, d'une part, et de soutenir les efforts de restructuration et de développement entrepris par les différentes filières susceptibles de les préparer aux enjeux à venir, d'autre part. Quel est l'état d'avancement de ce plan sachant que la profession est toujours confrontée à de graves difficultés et que la crise à laquelle elle fait face depuis de trop nombreuses années perdure ?

La sécurité des canadairs

Suite à l'accident tragique qui a causé le décès de deux pilotes de canadair, cet été, en Haute-Corse, le député a interrogé le ministre de l'intérieur sur la procédure mise en oeuvre pour autoriser à nouveau l'utilisation de ces aéronefs pose de nombreuses questions. Quelles sont les bases légales ou réglementaires de cette autorisation ? Pourquoi l'avis d'un organisme de certification indépendant n'a-t-il pas été requis pour apprécier la navigabilité de ces aéronefs ? Enfin, peut-il garantir qu'un défaut de structure n'affecte pas la navigabilité de l'ensemble des canadairs en service en France ?

Fourniture d'électricité

Paul Giacobbi a saisi le ministre délégué à l'industrie pour réclamer une qualité de service public de fourniture d'électricité comparable à celle dont bénéficie le continent.
L'état du réseau de distribution d'électricité est d'autant plus préoccupant que les syndicats intercommunaux d'électrification ne disposent pas des moyens financiers susceptibles de procéder aux aménagements rendus à présent indispensables. C'est là un dossier d'une importance capitale car il s'agit dans le cas d'espèce d'un retard historique évident. Aussi, il lui demande si l'État peut envisager de rendre éligibles au programme exceptionnel d'investissements ou à toutes autres ressources les opérations liées à la modernisation et à l'amélioration dudit réseau.

Mercredi 14 Décembre 2005

Paul Giacobbi - Photo officielle
Edito
de Paul Giacobbi
Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Président du Conseil exécutif de Corse

En savoir plus sur votre député

Au travail

Les débuts d'une mandature, du moins les deux premières semaines sont absorbés par des palabres et des formalités. Je n'aime pas ces choses là qui, dans un moment où notre monde s'écroule, paraissent dérisoires.

Dans quelques jours il faudra aborder les questions budgétaires: parvenir à équilibrer nos finances publiques en trois ans tout en remettant un peu de justice dans notre fiscalité.

La crise syrienne et celle de l'Egypte sont une menace, mais bien moins grave que celle du Pakistan où le premier ministre vient d'être démis par la cour suprême dans un pays nuclearisé et au cœur de la région la plus instable et la plus stratégique de la planète.

Un basculement du Pakistan serait un désastre de première grandeur avec des répercussions dans le monde entier!

06/07/2012
Paul Giacobbi
le 02/06/2017

Office des Transports : méconnaissance des dossiers ou affabulation ?

« Pour se situer dans l’air du temps, nous pourrions utiliser cette expression « pare chi u troppu stroppia », car elle prend aujourd’hui, sa pleine mesure : en effet, et à notre grande stupéfaction, il est porté à notre connaissance par différents médias, et à grands renforts de « tweets » : « une...

le 06/04/2017

Conférence de Presse

Venaco, 6 avril 2017 J’ai décidé de ne pas me présenter à la prochaine élection législative. Même si, à ce jour, aucune candidature déclarée ne se distingue, je suis certain qu’il y aura rapidement une possibilité de rassembler les citoyens de la circonscription de Corte-Balagne pour faire...

le 31/03/2017

Situation financière de la Collectivité Territoriale de Corse

Alors que l’on a tant fait de bruit sur des extraits choisis et rendus publics illégalement du rapport provisoire de la Chambre Régionale des Comptes, je m’étonne du silence assourdissant qui entoure la publication du rapport définitif dont l’examen devant l’Assemblée de Corse se fait en fin de...

le 31/03/2017

Validation par la Cour administrative d'appel du marché public relatif aux travaux du carrefour de Casatorra

Lors de son annulation par le tribunal administratif de Bastia le 4 octobre dernier, le marché public relatif aux travaux du carrefour de Casatorra a fait l’objet de commentaires venimeux et à la limite diffamatoires…jusqu’à dire même que « ce marché public sentait mauvais » (sic). Or le 27 mars...

le 22/02/2017

Observations de Paul Giacobbi sur le rapport définitif de la chambre régionale des comptes relatif à la gestion de la collectivité territoriale de Corse

14 février 2017 I. Le montant, la chronologie et le contexte des « arriérés » N’ayant aucun moyen d’examiner par moi-même les pièces, je ne peux que prendre acte du montant des « arriérés » c’est-à-dire des paiements qui auraient dû être rattachés à l’exercice 2015 pour un montant au titre de la...