La Corse avance !



En Corse, on trouve toujours beaucoup de gens et notamment beaucoup de politiques pour dénoncer et critiquer, voire pour faire peur sur le thème de la République en danger. Les citoyens aimeraient plutôt qu’on leur explique les projets et qu’on leur montre des réalisations concrètes.
Il y a deux ans, en plein débat sur la Corse, les spécialistes de la défense de la République n’en finissaient pas de nous expliquer que si la Collectivité territoriale de Corse pouvait adapter une loi, c’était la fin de la République et que si on simplifiait un peu les collectivités locales en Corse, c’était la fin du monde !
Pendant ce temps la Corse avance, la France avance. La loi constitutionnelle qui sera bientôt adoptée permettra à toutes les régions de France d’adapter les lois aux circonstances locales lorsque c’est nécessaire, de simplifier les structures des collectivités locales, pas seulement en Corse mais aussi en Savoie, en Alsace, à Paris, en Normandie et de soumettre ces réformes à referendum.
Ce n’est pas la fin du monde, mais c’est une avancée qui met à parité la France avec tous les autres pays d’Europe désormais décentralisés. Pour la Corse c’est la chance de disposer d’institutions adaptées, de pouvoir discuter enfin avec l’Union Européenne de son statut fiscal, de disposer de l’aide très importante de l’Etat, à un niveau jamais atteint pour notre île depuis deux siècles pour rattraper notre retard d’équipements grâce au Programme exceptionnel d’investissement (PEI).
Bien sur il reste beaucoup à faire. L’Assemblée nationale a rejeté les propositions de reconnaissance de nos langues régionales émanant de tous les bords ( François Bayrou, Pierre Méhaignerie et votre serviteur). Le PEI commence seulement à prendre forme et le chemin est encore long et difficile pour en retirer tous les avantages pour notre île. Les résistances au progrès sont nombreuses tant les réformes menacent les positions acquises et tant les coalitions les plus hétéroclites sont prêtes à se former pour défendre le désordre, la violence et le refus du changement.
Mais, pendant ce temps là, la Corse avance, et c’est la seule chose qui compte. Ce site Internet où je vous accueille sera pour vous un lieu de dialogue avec votre député, d’information et aussi pour moi une manière de rendre compte en permanence, en temps réel de mon mandat. Vous y trouverez mes interventions orales et écrites à l’Assemblée nationale, les articles de presse et les passages sur les ondes régionales et nationales, et de nombreuses informations sur la vie parlementaire, sans oublier le lien avec le conseil général et l’assemblée nationale.

Bienvenue donc dans un lieu virtuel où la Corse avance !

Mercredi 4 Décembre 2002

Paul Giacobbi - Photo officielle
Edito
de Paul Giacobbi
Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Président du Conseil exécutif de Corse

En savoir plus sur votre député

Au travail

Les débuts d'une mandature, du moins les deux premières semaines sont absorbés par des palabres et des formalités. Je n'aime pas ces choses là qui, dans un moment où notre monde s'écroule, paraissent dérisoires.

Dans quelques jours il faudra aborder les questions budgétaires: parvenir à équilibrer nos finances publiques en trois ans tout en remettant un peu de justice dans notre fiscalité.

La crise syrienne et celle de l'Egypte sont une menace, mais bien moins grave que celle du Pakistan où le premier ministre vient d'être démis par la cour suprême dans un pays nuclearisé et au cœur de la région la plus instable et la plus stratégique de la planète.

Un basculement du Pakistan serait un désastre de première grandeur avec des répercussions dans le monde entier!

06/07/2012
Paul Giacobbi
le 06/04/2017

Conférence de Presse

Venaco, 6 avril 2017 J’ai décidé de ne pas me présenter à la prochaine élection législative. Même si, à ce jour, aucune candidature déclarée ne se distingue, je suis certain qu’il y aura rapidement une possibilité de rassembler les citoyens de la circonscription de Corte-Balagne pour faire...

le 31/03/2017

Situation financière de la Collectivité Territoriale de Corse

Alors que l’on a tant fait de bruit sur des extraits choisis et rendus publics illégalement du rapport provisoire de la Chambre Régionale des Comptes, je m’étonne du silence assourdissant qui entoure la publication du rapport définitif dont l’examen devant l’Assemblée de Corse se fait en fin de...

le 31/03/2017

Validation par la Cour administrative d'appel du marché public relatif aux travaux du carrefour de Casatorra

Lors de son annulation par le tribunal administratif de Bastia le 4 octobre dernier, le marché public relatif aux travaux du carrefour de Casatorra a fait l’objet de commentaires venimeux et à la limite diffamatoires…jusqu’à dire même que « ce marché public sentait mauvais » (sic). Or le 27 mars...

le 22/02/2017

Observations de Paul Giacobbi sur le rapport définitif de la chambre régionale des comptes relatif à la gestion de la collectivité territoriale de Corse

14 février 2017 I. Le montant, la chronologie et le contexte des « arriérés » N’ayant aucun moyen d’examiner par moi-même les pièces, je ne peux que prendre acte du montant des « arriérés » c’est-à-dire des paiements qui auraient dû être rattachés à l’exercice 2015 pour un montant au titre de la...

le 20/02/2017

Communiqué

20 février 2017 « Ayant reçu le 13 février 2017 la motivation du jugement prononcé le 25 janvier à mon encontre, je tiens à dire solennellement que je n’ai pris aucune part aux faits reprochés, ni n’en ai eu connaissance avant que la presse ne s’en fasse l’écho, bien après mon départ du conseil...

le 09/02/2017

Collectivité de Corse : Débat sur les ordonnances à l'Assemblée nationale

Extrait du débat sur le projet de loi ratifiant les ordonnances n° 2016-1561 du 21 novembre 2016 complétant et précisant les règles budgétaires, financières, fiscales et comptables applicables à la collectivité de Corse, 9 février 2017. Madame la présidente, monsieur le ministre, chers collègues,...