L’Etat doit respecter ses engagements en faveur de l’Université de Corse

Communiqué du 5 avril 2005



M. Paul Giacobbi a saisi le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la convention d’application entre l’Etat, la collectivité territoriale de Corse et l’université de Corse et sur le non transfert à l’université des dotations financières pour les exercices 2002 et 2003. A ce jour, la convention cadre tripartite relative destinée à développer une plus grande synergie des compétences et des ressources en faveur de l’université de Corse, signée le 30 janvier 2004, n’est pas encore appliquée alors que d’autres universités en France bénéficient déjà d’un tel dispositif. Le précédent ministre de l’intérieur, coutumier des effets déclaratoires dans l’île, avait annoncé, lors de sa visite à Corte, le 30 mai 2003, l’ouverture de nouvelles filières ainsi que la création de postes d’enseignants et de chercheurs. Or, aujourd’hui, le compte n’y est pas et le silence du ministre de l’éducation est assourdissant. Par ailleurs, pour les années 2002 et 2003, l’université de Corse n’a reçu aucune compensation enseignants et I.A.T.O.S. pourtant attribuée à toutes les universités de France. Aussi, le député de Corte-Balagne a demandé au gouvernement de prendre rapidement toutes les dispositions permettant la signature de la convention d’application entre l’Etat, la collectivité territoriale et l’université de Corse et le versement des dotations dues. De plus, il va saisir la commission d’enquête parlementaire sur l’évolution des finances locales afin de faire la lumière sur ces questions.

Lundi 11 Avril 2005

Les dernières revues de presse

Le Député du Jour - 03/04/2009

Diplomatie moribonde - 12/09/2007