L'Assemblée interdit les perturbateurs endocriniens.



L'Assemblée nationale a adopté mardi en première lecture, contre l'avis du gouvernement, une proposition de loi du Nouveau Centre interdisant l'utilisation de perturbateurs endocriniens comme les phtalates et les parabènes.
Paul Giacobbi a voté pour ce texte.
Ces produits entrent dans la composition de nombreux produits de consommation courante (objets en plastique, cosmétiques, détergents...). De nombreuses études ont démontré que ces substances chimiques perturbent le fonctionnement du système hormonal,

Mercredi 4 Mai 2011

Les derniers ordres du jours

PADDUC - 18/11/2011