GDF : Paul Giacobbi s'oppose au projet de loi

Extraits de l'article de Corse-Matin du 20 septembre 2006



« l'Energie n'est pas un secteur comme un autre, mais un bien dont on ne peut pas se passer en même temps qu'un vecteur de croissance et de dynamique industrielle. C'est pourquoi il faut que l'énergie reste un service public ».

A travers ce dossier, Paul Giacobbi s'en est par ailleurs pris "aux engagements non tenus" du ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy.
Allant plus loin sur le sujet, le député a insisté sur la nécessité d' "informer nos concitoyens sur les liens qui existent entre les prix et les profits des entreprises gazières.

"Un choix doit être fait dans la transparence et la responsabilité. Par exemple, nos concitoyens devraient pouvoir se prononcer sur l'arbitrage entre le prix qu'ils paient et la sécurité qu'on leur offre en échange. Il y a aussi la question de la péréquation : il faut que les Français aient leur mot à dire si nous ne voulons pas que demain les plus riches disposent gratuitement de ce que les pauvres devront payer.

"Au lieu d'adopter ce projet de loi, qui va à contresens d'un siècle complet d'histoire de l'énergie, nous devrions développer la participation des Français à la régulation de ce secteur !

"La fusion entre GDF et Suez aura d'importantes conséquences pour EDF et ses abonnés puisque la nouvelle entité vendra du gaz et de l'électricité. EDF est donc la suivante sur la liste des entreprises énergétiques vouées à une prise de contrôle gratuite."

Lundi 16 Octobre 2006

Les dernières revues de presse

Le Député du Jour - 03/04/2009

Diplomatie moribonde - 12/09/2007