François Fillon veut renforcer les 'moyens de sécurité'.

Corse-Matin 16 janvier 2008



Dans le droit fil de sa visite républicaine à Ajaccio sur les lieux mêmes du sinistre territorial, François Fillon a annoncé hier à l'Assemblée nationale le renforcement des « moyens de sécurité » en Corse. Le Premier ministre a estimé que les incidents qui ont eu lieu samedi dernier à Ajaccio, justifient notamment qu'on assure la sécurité des élus. Le chef du gouvernement n'en est pas resté là. Il veut organiser prochainement une réunion extraordinaire à Matignon sur le thème de la sécurité. « Vous avez raison de demander que l'on renforce la présence de la République sur le territoire corse », a-t-il répondu à une question du député PRG de Haute-Corse Paul Giacobbi, applaudi par l'ensemble de l'hémicycle, tant l'intervention a été jugée hautement pertinente.

Table ronde à Matignon avec les élus
« Nous allons renforcer les moyens de sécurité, les moyens de télésurveillance, les moyens vidéo pour faire en sorte que les élus, les représentants de l'État soient en sécurité sur le territoire de la Corse », a ajouté François Fillon. « A la suite de la visite que j'ai effectuée lundi à Ajaccio, je vous propose que l'ensemble des élus de l'île puisse venir à Matignon débattre avec nous de ces sujets », a-t-il insisté. Lors de sa visite éclair sur l'île, le Premier ministre avait fermement condamné l'intrusion de nationalistes à l'assemblée territoriale de Corse et l'incendie qui s'est déclenché au 3e étage du bâtiment dans la soirée, très vraisemblablement d'origine criminelle, parlant d'actes antidémocratiques.

Camille de Rocca-Serra esquisse la délégation
Dans un communiqué, Camille de Rocca Serra se félicite de la tenue de cette réunion à Matignon sur le thème de la sécurité en Corse. « Cette proposition fait suite à une demande de ma part d'organiser une rencontre avec les six parlementaires de l'île, le président du Conseil exécutif de Corse, le président du Conseil général de la Corse-du-Sud, le maire de Bastia et les présidents des associations des maires de Haute-Corse et de Corse-du-Sud ». Si les présidents des groupes de l'assemblée ne sont pas évoqués, ça signifie que les nationalistes ne seront pas invités... La date de la réunion n'a pas été fixée mais elle se déroulera dans un délai très proche, peut-être même la semaine prochaine. Par expérience des réunions sur la Corse au plus haut niveau, il y a fort à parier qu'on ne parlera pas seulement de la sécurité. Il y tant d'autres dossiers... sur le feu.

Mercredi 16 Janvier 2008

Les dernières revues de presse

Le Député du Jour - 03/04/2009

Diplomatie moribonde - 12/09/2007

Fusion SUEZ GDF - 23/11/2006