Foire d’empoigne



Il m’arrive rarement de citer le conseil exécutif de Corse puisqu’il se contente en général de parler pour ne rien dire.

Cependant, le président de l’office des transports de Corse dont nous apprenons qu’il s’appellerait Antoine Sindali vient de faire une déclaration qui éclaire d’un jour cruel le concept d’irresponsabilité absolue : « Je ne participerai pas à cette foire d’empoigne que je trouve un peu bizarre ».

Et de quoi parle le président de l’office des transports ? Eh bien de l’appel d’offres pour la desserte maritime de l’île dont il est censé avoir rédigé le cahier des charges, dont tout autre que lui se sentirait responsable au poste qu’il occupe et qui peut être considéré comme l’affaire la plus importante de la mandature.

Au-delà de cette désarmante expression d’irresponsabilité, il se produit dans cette affaire aujourd’hui ce que j’avais prévu.

En substance, Véolia et le nommé Butler ont obtenu pour quelques dizaines de millions d’euros une société qui en vaut au moins 250.

On rappellera en effet que les actifs de cette société frisent les 300 millions d’euros, que l’Etat a réglé les dettes et les pertes à hauteur de 144 millions d’euros, et que le plan social a également été payé par avance par l’Etat à hauteur de 38 millions d’euros.

Quand on vole autant, à centaines de millions d’euros, et qu’un comparse, en l’espèce la CMN demande une petite part du gâteau, il est généralement conseillé d’acheter tranquillement son silence.

La CMN avait demandé publiquement à racheter ses parts détenues par la SNCM. Les heureux bénéficiaires de la générosité gouvernementale, à savoir Véolia et Butler, ont voulu conserver pour eux-mêmes l’intégralité des bénéfices du larcin.

Moralité : CMN s’associe à Corsica Ferries et se trouve très bien placée pour remporter l’appel d’offres.

De surcroît, les deux grands chefs de la Corse, celui de l’exécutif et celui de l’Assemblée, n’ont rien trouvé de mieux que d’écrire dans la presse nationale et locale que de toute façon l’appel d’offres était pipé par avance et que le cahier des charges était fait pour favoriser la SNCM.

Il ne reste qu’à espérer que la justice soit enfin saisie de cette affaire au titre des délits de détournement de fonds publics et de favoritisme, que les fonds détournés soient remboursés tandis que l’appel d’offres devrait être relancé sur des bases légales et équitables.

En attendant que la justice passe, c’est vous, contribuables, qui devrez payer. C’est vous, usagers qui devrez souffrir. C’est la Corse qui devra supporter les conséquences de cette sordide foire d’empoigne.

Mardi 29 Août 2006

Paul Giacobbi - Photo officielle
Edito
de Paul Giacobbi
Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Président du Conseil exécutif de Corse

En savoir plus sur votre député

Au travail

Les débuts d'une mandature, du moins les deux premières semaines sont absorbés par des palabres et des formalités. Je n'aime pas ces choses là qui, dans un moment où notre monde s'écroule, paraissent dérisoires.

Dans quelques jours il faudra aborder les questions budgétaires: parvenir à équilibrer nos finances publiques en trois ans tout en remettant un peu de justice dans notre fiscalité.

La crise syrienne et celle de l'Egypte sont une menace, mais bien moins grave que celle du Pakistan où le premier ministre vient d'être démis par la cour suprême dans un pays nuclearisé et au cœur de la région la plus instable et la plus stratégique de la planète.

Un basculement du Pakistan serait un désastre de première grandeur avec des répercussions dans le monde entier!

06/07/2012
Paul Giacobbi
le 02/06/2017

Office des Transports : méconnaissance des dossiers ou affabulation ?

« Pour se situer dans l’air du temps, nous pourrions utiliser cette expression « pare chi u troppu stroppia », car elle prend aujourd’hui, sa pleine mesure : en effet, et à notre grande stupéfaction, il est porté à notre connaissance par différents médias, et à grands renforts de « tweets » : « une...

le 06/04/2017

Conférence de Presse

Venaco, 6 avril 2017 J’ai décidé de ne pas me présenter à la prochaine élection législative. Même si, à ce jour, aucune candidature déclarée ne se distingue, je suis certain qu’il y aura rapidement une possibilité de rassembler les citoyens de la circonscription de Corte-Balagne pour faire...

le 31/03/2017

Situation financière de la Collectivité Territoriale de Corse

Alors que l’on a tant fait de bruit sur des extraits choisis et rendus publics illégalement du rapport provisoire de la Chambre Régionale des Comptes, je m’étonne du silence assourdissant qui entoure la publication du rapport définitif dont l’examen devant l’Assemblée de Corse se fait en fin de...

le 31/03/2017

Validation par la Cour administrative d'appel du marché public relatif aux travaux du carrefour de Casatorra

Lors de son annulation par le tribunal administratif de Bastia le 4 octobre dernier, le marché public relatif aux travaux du carrefour de Casatorra a fait l’objet de commentaires venimeux et à la limite diffamatoires…jusqu’à dire même que « ce marché public sentait mauvais » (sic). Or le 27 mars...

le 22/02/2017

Observations de Paul Giacobbi sur le rapport définitif de la chambre régionale des comptes relatif à la gestion de la collectivité territoriale de Corse

14 février 2017 I. Le montant, la chronologie et le contexte des « arriérés » N’ayant aucun moyen d’examiner par moi-même les pièces, je ne peux que prendre acte du montant des « arriérés » c’est-à-dire des paiements qui auraient dû être rattachés à l’exercice 2015 pour un montant au titre de la...