Encore un voyage pour rien (bis)



C’est désormais acquis, les tournée électorales du président de l’UMP sont financées par le ministère de l’intérieur comme en témoigne le dernier voyage de Nicolas Sarkozy dans notre île.

Sur le fond, le ministre qui est depuis quatre ans à l’intérieur, responsable de notre sécurité, ne semble pas savoir que sous son règne sécuritaire la statistique même tronquée et faussée démontre s’agissant de la Corse, que les meurtres et les attentats ont été multipliés par deux ou par trois.

S’agissant du PEI, le ministre n’évoque plus les chiffres sachant bien à quel point ils sont révélateurs d’un échec retentissant. Il se contente de faire un petit tour en train.

Il faut savoir que l’Etat a cédé à la CTC le réseau ferroviaire insulaire dans un tel état de décrépitude qu’il a fallu beaucoup d’argent pour permettre au train d’aujourd’hui de retrouver l’état et la vitesse qui étaient les siens il y a vingt-cinq ans.

Alors même que l’Etat aurait dû financer l’essentiel de ces travaux et le faire hors PEI, il s’est contenté d’une modeste contribution de l’ordre du tiers qu’il a d’ailleurs pris sur le PEI.

C’est le rattrapage historique le plus lamentable possible puisqu’il s’agit de financer à titre extraordinaire ce que l’on aurait dû financer depuis vingt-cinq ans au titre de l’entretien et de la sécurité !

Pour le reste, il n’y avait vraiment pas grand monde sur le parcours et dans les réunions et , de surcroît, l’actualité s’est concentrée utilement sur la pseudo-affaire Clearstream ce qui a permis au ministre d’éviter des questions sur la sécurité en Corse.

La prochaine fois qu’un tel voyage sera organisé, il faudrait tout de même veiller à ce qu’au moins ce ne soit pas aux frais du contribuable !

Mardi 2 Mai 2006

Paul Giacobbi - Photo officielle
Edito
de Paul Giacobbi
Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Président du Conseil exécutif de Corse

En savoir plus sur votre député

Au travail

Les débuts d'une mandature, du moins les deux premières semaines sont absorbés par des palabres et des formalités. Je n'aime pas ces choses là qui, dans un moment où notre monde s'écroule, paraissent dérisoires.

Dans quelques jours il faudra aborder les questions budgétaires: parvenir à équilibrer nos finances publiques en trois ans tout en remettant un peu de justice dans notre fiscalité.

La crise syrienne et celle de l'Egypte sont une menace, mais bien moins grave que celle du Pakistan où le premier ministre vient d'être démis par la cour suprême dans un pays nuclearisé et au cœur de la région la plus instable et la plus stratégique de la planète.

Un basculement du Pakistan serait un désastre de première grandeur avec des répercussions dans le monde entier!

06/07/2012
Paul Giacobbi
le 06/04/2017

Conférence de Presse

Venaco, 6 avril 2017 J’ai décidé de ne pas me présenter à la prochaine élection législative. Même si, à ce jour, aucune candidature déclarée ne se distingue, je suis certain qu’il y aura rapidement une possibilité de rassembler les citoyens de la circonscription de Corte-Balagne pour faire...

le 31/03/2017

Situation financière de la Collectivité Territoriale de Corse

Alors que l’on a tant fait de bruit sur des extraits choisis et rendus publics illégalement du rapport provisoire de la Chambre Régionale des Comptes, je m’étonne du silence assourdissant qui entoure la publication du rapport définitif dont l’examen devant l’Assemblée de Corse se fait en fin de...

le 31/03/2017

Validation par la Cour administrative d'appel du marché public relatif aux travaux du carrefour de Casatorra

Lors de son annulation par le tribunal administratif de Bastia le 4 octobre dernier, le marché public relatif aux travaux du carrefour de Casatorra a fait l’objet de commentaires venimeux et à la limite diffamatoires…jusqu’à dire même que « ce marché public sentait mauvais » (sic). Or le 27 mars...

le 22/02/2017

Observations de Paul Giacobbi sur le rapport définitif de la chambre régionale des comptes relatif à la gestion de la collectivité territoriale de Corse

14 février 2017 I. Le montant, la chronologie et le contexte des « arriérés » N’ayant aucun moyen d’examiner par moi-même les pièces, je ne peux que prendre acte du montant des « arriérés » c’est-à-dire des paiements qui auraient dû être rattachés à l’exercice 2015 pour un montant au titre de la...

le 20/02/2017

Communiqué

20 février 2017 « Ayant reçu le 13 février 2017 la motivation du jugement prononcé le 25 janvier à mon encontre, je tiens à dire solennellement que je n’ai pris aucune part aux faits reprochés, ni n’en ai eu connaissance avant que la presse ne s’en fasse l’écho, bien après mon départ du conseil...

le 09/02/2017

Collectivité de Corse : Débat sur les ordonnances à l'Assemblée nationale

Extrait du débat sur le projet de loi ratifiant les ordonnances n° 2016-1561 du 21 novembre 2016 complétant et précisant les règles budgétaires, financières, fiscales et comptables applicables à la collectivité de Corse, 9 février 2017. Madame la présidente, monsieur le ministre, chers collègues,...