Communiqué du 8 juillet 2004

Paul Giacobbi horrifié par les propos racistes.



Paul Giacobbi, député de la circonscription de Corte-Calvi, se déclare horrifié par les déclarations du groupuscule I Clandestini Corsi qui a revendiqué les trois attentats récents commis contre des biens appartenant à des personnes issues de la communauté maghrébine.

« Nous sommes descendus au niveau de l’extrême-droite dans le discours et du nazisme dans la méthode. Je relève, selon les statistiques pour 2003 du rapport de la commission nationale consultative des droits de l’homme remis au Premier ministre, que si, au niveau national, la violence raciste et antisémite est en baisse (-37%), elle connaît une hausse constante en Corse durant ces dernières années. Dans la catégorie des actions les plus graves, 92 faits ont été recensés, en 2003, en France. Les violences relevées en Corse (56) sont supérieures à celles recensées dans l’Hexagone (36). Avec des formulations plus ou moins nuancées et des mises en œuvre variées, l’idéologie xénophobe continue de s’affirmer dans notre île derrière les paravents des luttes contre « la colonisation de la société », « la substitution ethnique ».

Profitant de la visite en Corse du ministre de l’Intérieur, le député entend lui demander quelles mesures il entend prendre pour réprimer, dans les meilleurs délais, ces actes lâches et odieux et pour éradiquer durablement ce phénomène dans l’île ».

Jeudi 8 Juillet 2004

Les dernières revues de presse

Le Député du Jour - 03/04/2009

Diplomatie moribonde - 12/09/2007