Communiqué du 25 janvier 2005

La Poste en danger.



Paul Giacobbi a participé activement à l’examen du projet de loi sur La Poste à l’Assemblée nationale.

Après les lois ouvrant les privatisations de France Telecom, EDF et GDF, c'est probablement un des derniers textes de la législature visant le Service Public auquel les français sont très attachés.

Le député de la circonscription de Corte-Calvi a déposé un amendement visant à maintenir la présence de La Poste en milieu rural.

Voici un extrait de son intervention :

« On a longuement parlé hier de densité : la densité des bureaux de poste en France serait à peu près le double de celle constatée dans les autres Etats européens. La densité s'apprécie pourtant moins au regard de la population qu'au regard du territoire. Si le nombre de bureaux de poste rapporté à celui des habitants est deux fois plus important en France, c'est tout simplement parce que la densité de population est deux fois moindre dans notre pays !

Dans le département de la Haute-Corse, la densité est de 30 habitants au kilomètre carré, soit le tiers de la moyenne nationale. Sur la centaine de bureaux de poste que compte ce département, une vingtaine seront transformés en agences postales communales - entités indéterminées à l'avenir incertain. Pour onze autres bureaux, aucun sort n'est fixé, ce qui veut dire qu'ils mourront de leur belle mort. D'autres encore font l'objet d'un traitement différé et progressif - on restructure la distribution, on ne remplace pas le chef d'établissement - qui laisse présager leur disparition.

L'évolution a été lente. Nous n'en arrivons pas moins à un grand moment de la disparition d'une espèce, celle du bureau de poste en zone rurale. Nous n'avons pas eu le temps de le saluer. Je gage cependant que sa mort ne sera pas silencieuse ! »

Mardi 25 Janvier 2005

Les dernières revues de presse

Le Député du Jour - 03/04/2009

Diplomatie moribonde - 12/09/2007